Chargée de communication culture

Vous souhaitez promouvoir les services culturels de votre institution ou diffuser votre savoir-faire, mais vous ignorez vers qui vous tourner ? Le chargé de communication culturelle peut vous aider.

Quel est le rôle d’un chargé de communication culturelle ?


Ce spécialiste en visibilité met en place des actions afin de promouvoir votre établissement culturel ou votre artisanat. Il établit ainsi des ponts entre le public et vos œuvres.

Ce fin stratège possède une expertise unique, acquise à la fois par ses formations et son expérience professionnelle. Il est en effet très souvent issu du monde culturel.

Grâce à ses actions de communication culturelle, il renforce l’identité de votre marque et crée des liens forts avec le public.

Il maîtrise les outils modernes de communication pour créer des contenus attractifs et engageants. Il utilise des logiciels comme Photoshop, Indesign, Canva et des CMS comme WordPress ou Wix. Il sait également se servir de l’intelligence artificielle afin d’automatiser certaines tâches. Toutefois, le cœur de son métier reste l’humain avant tout.

Sa gestion des réseaux sociaux, des sites web et des relations presse garantissent une large diffusion de l’information.

Cet expert de projet culturel analyse les tendances et les attentes du public afin d’adapter ses actions. Il effectue ainsi des veilles et suit les performances. Ceci afin d’ajuster les stratégies en temps réel.

Comment une chargée de communication culturelle peut-elle vous aider ?


Le ou la chargée en communication culturelle et média s’occupera ainsi de :  

  • développer et mettre en œuvre votre stratégie de communication musée ou autre spécialité, grâce à un plan de communication ;
  • créer et rédiger vos contenus à partir de divers supports (infolettre, vidéo, podcast, blog, communiqué de presse, brochure, diaporama, infographie…) ;
  • réaliser des campagnes publicitaires ;
  • gérer et animer vos réseaux sociaux ;
  • effectuer la maintenance et l’animation de votre site internet ou intranet ;
  • coordonner les partenariats avec d’autres acteurs culturels ;
  • évaluer les actions de communication mises en place ;
  • effectuer des veilles pour observer les tendances.

Mais il ou elle peut s’occuper également d’autres tâches, comme la médiation culturelle :

  • montage d’exposition ;
  • organisation d’évènements ;
  • gestion de spectacles,
  • etc.

Ses missions se concentrent ainsi sur la conception, la réalisation et la gestion de la diffusion de supports de communication culturelle.

L’ objectif de ce stratège en visibilité ?

  • Mettre en lumière vos évènements, vos oeuvres et vos artistes afin de les faire connaître au plus grand nombre.
  • Promouvoir vos savoir-faire locaux afin de dynamiser votre entreprise ou votre  territoire.
  • Sensibiliser le public, notamment les jeunes publics, afin de les éduquer au patrimoine culturel.
communication culturelle

Agence de communication, chargé de communication ou rédacteur culturel : lequel choisir ?


Le choix entre ces trois experts de la communication culturelle peut s’avérer complexe. Surtout pour une personne qui ne possède pas une connaissance approfondie de leur rôle.

Alors, quel stratège de la valorisation du patrimoine culturel choisir ? Tout dépend de vos besoins et de votre budget.

L’agence de communication culturelle


Les agences disposent généralement de moyens techniques et humains importants. Elles s’entourent en effet de nombreux spécialistes en marketing digital :

  • community manager (réseaux sociaux) ;
  • webmaster (création de site internet) ;
  • graphiste (design) ;
  • référenceur (visibilité sur Internet) ;
  • rédacteur SEO (rédaction et optimisation sur le Web) ;
  • spécialiste SEA (publicité) ;
  • attaché de presse.

Elles s’avèrent donc intéressantes pour des projets complexes nécessitant de nombreuses expertises. C’est par exemple le cas pour un lancement de festival.

Elles travaillent ainsi sur de gros volumes avec des délais très serrés. Dans ce cas, elles font souvent appel à des rédacteurs culturels freelances.

Disposant de moyens conséquents, les agences se caractérisent donc par des services plus onéreux. Elles ont en effet des charges plus importantes. Elles ne sont donc pas adaptées à des institutions ou à des entreprises qui possèdent de petits budgets.

Le chargé de communication culturelle


Le chargé de communication culturelle freelance connaît bien le patrimoine français puisqu’il a déjà travaillé dans le milieu professionnel culturel. Il pourra donc facilement répondre à vos besoins.

Cet expert en marketing culturel a moins de clients qu’une agence puisqu’il travaille seul. Il répondra ainsi plus rapidement à vos demandes et vous offrira un suivi plus personnalisé, s’ajustant à vos attentes.

En cas de besoin, il peut toutefois se faire épauler par des collègues :

  • webmaster ;
  • animateur de réseaux sociaux ;
  • expert en publicité.

Ce responsable de communication marketing est donc intéressant pour de petits et moyens budgets.

Vous pouvez ainsi fait appel à lui pour :

  • la conception de brochures ;
  • la création ou la réécriture de pages fixes ou d’articles de blog ;
  • la création d’un plan de communication ;
  • la rédaction de communiqué de presse ;
  • et bien d’autres projets.

Le rédacteur de patrimoine culturel


Le rédacteur de patrimoine culturel peut tout à fait remplacer dans son rôle un chargé de communication. Vous trouverez d’ailleurs souvent ces deux appellations pour désigner le même travail.

Toutefois, ce stratège en marketing digital possède un point fort : les contenus culturels écrits (pages fixes, articles de blog, brochures). Ce qui ne l’empêche pas d’effectuer d’autres tâches :

  • maintenance d’un site internet ;
  • correction ;
  • transcription et retranscription ;
  • élaboration et diffusion de podcast ou de vidéo ;
  • animation de réseaux sociaux (Facebook, X, Instagram, Pinterest, LinkedIn) ;
  • branding ;
  • biographie d’entreprise.

Les avantages d’un rédacteur de patrimoine culturel demeurent les mêmes que pour le chargé de communication. Il sera plus à même de vous épauler pour les petits et moyens projets, avec des budgets plus serrés.

optimisation contenus culturels

Rédacteur SEO, référenceur, storyteller, copywiter : un même travail ?


Au cours de vos recherches, vous rencontrerez sans doute d’autres terminologies comme ceux de : référenceur, storyteller, copywriter.

Le chargé de communication et le rédacteur culturel peuvent en effet avoir plusieurs casquettes.

Mais que désignent au juste ces termes ?

Le rédacteur SEO


Le rédacteur SEO est un professionnel spécialisé dans la création de contenus optimisés pour les moteurs de recherche. Son objectif principal est d’améliorer le positionnement des pages web dans les résultats de recherche. Ceci afin que vous apparaissiez dans le top 10.

Son rôle est de :

  • trouver une requête clé (celle que va saisir l’internaute) la plus adaptée à votre contenu web ;
  • analyser la concurrence et les tendances de recherche ;
  • rédiger des contenus digitaux de bonne qualité ;
  • suivre les performances de trafic et de positionnement.

Sans SEO ou optimisation de vos contenus culturels sur le web, vous n’obtiendrez pas de trafic et donc pas de visiteurs.

Le référenceur


Cet expert SEO est un spécialiste chargé d’améliorer la visibilité d’un site web sur les moteurs de recherche. Il utilise des techniques d’optimisation :

  • on-page (contenus, balises HTML, URL, images, maillage, expérience utilisateur, sécurité) ;
  • off-page (maillage externe, interaction avec d’autres blogueurs, promotion sur les réseaux sociaux, gestion sur d’autres plateformes comme la fiche d’établissement).

Le one-page améliore la pertinence de votre site et le off-page assoie votre autorité et votre réputation.

Le rôle du référenceur est de :

  • Effectuer des audits SEO afin d’analyser la structure, le contenu et les performances techniques de votre site. Ceci afin d’identifier les problèmes et de proposer des solutions.
  • Améliorer la structure de votre site grâce aux balises HTML, et à bien d’autres techniques.
  • Optimiser vos pages grâce à des requêtes recherchées par des internautes.
  • Développer des stratégies de netlinking (liens qui pointent vers votre site).
  • Gérer votre réputation en ligne.
  • Suivre, grâce à des outils, le suivi de votre classement dans les moteurs de recherche.

Le storyteller


Le storyteller est un professionnel spécialisé dans l’art de raconter des histoires afin de captiver et d’engager une audience. On peut ainsi parler de conteur d’histoire.

Dans le contexte du marketing digital et de la communication, le storytelling est utilisé pour créer des récits autour :

  • d’une marque ;
  • d’un produit ;
  • d’un service.

Le conteur d’histoire renforce ainsi l’identité de votre marque afin d’établir une connexion émotionnelle avec votre public.

Son rôle ? Développer des histoires passionnantes afin de transmettre et de transcender vos valeurs !

Le copywriter


Le copywriter est un professionnel spécialisé dans la rédaction de textes persuasifs. Appelez aussi concepteur-rédacteur, vous ferez appel à lui plutôt pour des pages de vente ou de service et des campagnes d’e-mailing.

Son objectif principal ?

Créer des messages convaincants qui inciteront les lecteurs à effectuer une action spécifique :

  • acheter un produit ou un service ;
  • réserver une visite ou un évènement ;
  • s’inscrire à une newsletter ou une infolettre ;
  • participer à du mécénat.

Le copywriter saura répondre à la douleur de votre audience pour l’inciter à effectuer une action.

Sachez que le copywriter demande un budget plus conséquent que le rédacteur web.

objectif marketing digital

Et les biographes d’entreprise ?


Lorsque l’on évoque les biographes, on pense le plus souvent aux récits de vie familiaux. Pourtant, il existe des professionnels de l’écriture spécialisés dans la rédaction de biographie d’entreprise ou de marque.

Leur travail consiste à documenter et à raconter les parcours, les valeurs, les expériences et les moments marquants d’une entreprise ou d’une institution.

Le but ? Rendre plus authentique et plus engageante l’histoire de l’entreprise ou de l’institution afin de mettre en lumière son identité et ses valeurs.

Les biographies d’entreprise peuvent être présentées sous différents formats, d’où leur intérêt :

  • en print pour l’édition ou l’autoédition ;
  • en e-book sur un site web ;
  • en articles de blog ;
  • en vidéo ;
  • en podcast.

Quelles structures ou quelles institutions le chargé de communication culturelle ou le rédacteur SEO culturel freelance peut-il aider ?


Ces deux experts en communication culturelle aident toutes entreprises ou institutions qui possèdent un patrimoine culturel à valoriser.

C’est-à-dire :

  • un musée ;
  • une galerie d’art ;
  • un théâtre ;
  • une salle de concert .
  • un cirque ;
  • une maison d’édition ;
  • une organisation patrimoniale ;
  • une startup culturelle ;
  • une collectivité locale ;
  • un artisan avec un savoir-faire traditionnel ;
  • un photographe ;
  • un artiste (peintre, sculpteur, dessinateur, architecte d’intérieur, etc.)
  • un auteur ;
  • un propriétaire de maison d’exception, de vignobles, etc.

Pourquoi travailler avec un freelance ou un autoentrepreneur ?


Collaborer avec une chargée de communication ou une rédactrice web SEO freelance vous apportera de nombreux avantages. Surtout si votre budget est limité et que vous manquez de temps.

En effet, vous pourrez :

  • gérer les accroissements d’activité ou les absences en cas de congés maladie ou de maternité ;
  • satisfaire des besoins spécifiques, notamment en communication culturelle ;
  • bénéficier d’une expertise que vous ne possédez pas en interne et gagner ainsi un regard neuf ;
  • réduire les coûts salariaux (pas de charges sociales, de TVA, de congés payés) ;
  • travailler avec un professionnel autonome, flexible et productif ;
  • économiser en évitant de faire appel à des agences d’intérim ou de communication, beaucoup plus chères.
  • simplifier vos tâches administratives (pas de bulletins de paie, pas de contrat de travail).

Le SEO dans sa communication digitale culturelle : une nécessité ?


Le SEO (Search Engine Optimization) ou référencement naturel en français est un ensemble de techniques indispensables pour votre visibilité. Sans lui, votre site sera noyé parmi des milliers de pages. Pire, les moteurs de recherche comme Google ne l’indexeront pas. Il restera donc invisible.

En quoi consiste le SEO ?

Il se compose de :

  • mots-clés ;
  • champ sémantique ;
  • balises HTML ;
  • liens interne et externe ;
  • images optimisées ;
  • UX ou expérience utilisateur ;
  • performance sur mobile ;
  • contenus intéressants, sourcés et actualisés (votre site doit vivre).

Ajoutons également que les paragraphes doivent être aérés. La lecture sur le Net est en effet plus fatigante.

Le SEO s’avère donc indispensable si vous souhaitez vous rendre visible sur Internet. Les contenus culturels n’échappent pas à cette règle !

Vos pages doivent ainsi correspondre à une intention de recherche, plaire aux internautes et être compréhensibles par les moteurs de recherche.


Photos : Canva