73 % des employeurs considèrent l’absence de maîtrise du français à l’écrit et à l’oral comme un frein à l’embauche selon une étude Ipsos datée de 2021.

Ainsi, lorsqu’on veut décrocher un emploi, vaut-il mieux témoigner d’une bonne acquisition de la langue française.

Oui, mais comment améliorer son orthographe à l’âge adulte lorsqu’on a déjà quitté les bancs de l’école et que l’on a oublié ses tables de conjugaison depuis  longtemps ? Acquérir, taire, bouillir, vaincre… Qui ne s’est jamais posé une fois la question sur ces terminaisons me jette son Bescherelle ! Car, avouons-le, regarder une série sur Netflix demeure une activité beaucoup plus sympathique qu’ouvrir un livre de grammaire ou d’orthographe… !

Alors, comment progresser dans sa langue maternelle à l’âge adulte d’une manière ludique et agréable sans avoir l’impression de travailler ? Vous êtes sceptique ? Et pourtant, c’est possible. Vous trouverez dans cet article les actions à entreprendre pour parfaire votre niveau de français ainsi que des conseils pour améliorer votre orthographe à l’écrit et ne plus faire de fautes. Promis !

Écrire sans fautes : pourquoi améliorer son expression écrite adulte ?

Il y a mille raisons de vouloir améliorer son orthographe à l’âge adulte. La première étant peut-être de posséder une bonne image de soi. En effet, dans notre société de l’écrit, les fautes d’orthographe demeurent très mal perçues, notamment par les employeurs. Sans compter ses cercles familial et professionnel : conjoint, enfants collègues, clients, fournisseurs. Alors, comment progresser dans sa langue maternelle à l’écrit facilement ?

Maîtriser la langue de Molière afin de trouver un emploi

Quand vous cherchez un travail, vos deux premières actions vont se diriger vers la rédaction : CV et lettre de motivation. Gare aux fautes lorsque vous les rédigez. Si elles s’avèrent nombreuses, vous risquez de ne pas passer la première ligne d’arrivée. Rappelez-vous, la première impression demeure toujours la bonne. En effet, c’est votre lettre que le DRH étudie en premier.

Ainsi, à profil égal, l’employeur choisira le candidat dont la lettre de motivation et le CV possèdent le moins d’erreurs.

Mais c’est quoi, des fautes de français ?

  •         des erreurs de conjugaison (j’ai appeler) ;
  •         des accords d’adjectifs (elles sont jolis) ;
  •         des oublis de pluriel (il y a plusieurs personne) ;
  •         des problèmes de vocabulaire (votre cession m’intéresse).

Sur un CV, les fautes demeurent rédhibitoires. Les erreurs orthographique et grammaticale seront perçues comme un manque :

  •         d’intelligence ;
  •         de professionnalisme ;
  •         de politesse ;
  •         de rigueur.

Les fautes de grammaire sont jugées les plus pénalisantes.

La présence d’erreurs dans un CV induira donc un taux de rejet plus grand.

« À l’écrit (CV et lettre de motivation), 80 % des recruteurs écartent les candidats ne maîtrisant pas l’expression, alors qu’ils ne sont que 30 % pour ceux ne maîtrisant pas l’anglais. »

Progresser dans sa langue maternelle à l’écrit afin d’évoluer professionnellement

Après la recherche d’emploi, la deuxième motivation pour améliorer son orthographe demeure l’évolution professionnelle. Si vous briguez un poste à responsabilités, il vaut mieux posséder une parfaite connaissance de la langue française… notamment si vous envoyez des courriels dans le cadre de votre boulot. La généralisation du télétravail a rendu encore plus prégnante les échanges à distances.

Vous n’avez donc certainement pas envie que votre employeur souligne vos erreurs de français. Si vous espérez une promotion, elle risque d’être compromise. Il est par ailleurs plus agréable pour votre client de recevoir un courriel qui témoigne d’une parfaite maîtrise de l’expression écrite. D’une part, parce que celui-ci vous prendra plus au sérieux. D’autre part, parce qu’il considérera que vous le respectez.

Un mail avec des fautes sera ainsi perçu comme un courriel envoyé à la va-vite et dénotera une certaine désinvolture.

Par ailleurs, les erreurs d’orthographe et de grammaire nuisent à l’image de marque de votre entreprise. Des études ont démontré qu’il existerait une corrélation entre les fautes d’orthographe d’un site et son profit.

Selon le sondage Ispos pour le Projet Voltaire :

« 8 employeurs sur 10 jugent rédhibitoires les lacunes en français pour l’évolution professionnelle de leurs salariés. »

Améliorer son orthographe en entreprise s’avère donc important.

Apprendre l’orthographe afin de concrétiser ses projets personnels et d’aider ses enfants

Outre les écrits professionnels, on peut également avoir envie de maîtriser sa langue maternelle adulte pour son plaisir personnel. Eh oui ! Quelle satisfaction de remplir une grille de mots croisés ou d’épater ses amis avec un mot qu’ils ne connaissent pas.

Connaissez-vous la signification de :

  • alacrité ;
  • orbe ;
  • vernal ;
  • callipyge.

Si la réponse se révèle négative, voilà une bonne manière de se montrer curieux et d’ouvrir un dictionnaire 🙂

Par ailleurs, un projet d’écriture – roman ou nouvelle – représente une autre source de motivation pour se perfectionner en français. Dans mon cas, j’ai voulu progresser pour écrire et depuis je ne me suis jamais arrêtée d’apprendre.

Orthographier correctement, c’est aussi aider ses enfants à corriger leurs devoirs de français par exemple. Qui se souvient des subtilités des participes passés avec les verbes pronominaux ou des concordances des temps ? Sans compter l’auxiliaire avoir, les accents, les majuscules

D’ailleurs, saviez-vous que les compétences orthographiques des élèves depuis 1987 connaissent une forte baisse ? En 2015, selon une enquête de l’Éducation nationale, les élèves faisaient en moyenne 17,8 erreurs contre 14,3 en 2007 et 10,6 en 1987. Et ce triste constat touche tous les enfants. L’orthographe grammaticale demeurant la bête noire des écoliers.

Imaginez le résultat en 2022 !

Une bonne raison, donc, de progresser en grammaire pour donner le goût de la conjugaison à votre progéniture !

callipyge

Définition de “callipyge”

 

Une orthographe parfaite pour son site internet ou e-commerce

Vous possédez un site internet ou e-commerce ? C’est donc parfait ! Saviez-vous que les fautes sur un site nuisent à sa crédibilité ? En effet, les erreurs d’orthographe diminuent la confiance des internautes envers ce dernier. Il semblerait même que la présence de fautes de français abaisse le montant dépensé par les internautes. Qu’on se le dise !

Sur ma page Facebook, je traque souvent les fautes sur le Web, et croyez-moi, il y a du travail !

Voici deux exemples de fautes dans des sites e-commerce :

  • un manteau « trois quart » sur le site de La Redoute ;
  • une robe « noire et blanche » sur Claudie Pierlot.

Avez-vous trouvé les erreurs ?

Allez, je vous aide !

Il fallait écrire :

  • un manteau trois-quarts (mais les trois quarts du temps) ;
  • une robe noir et blanc (une robe à la fois blanche et noire).

Une robe noire et blanche indiquerait en fait deux robes : une robe noire et une robe blanche.

Donc une vache noire et blanche est… ?

De même, sur un site de vente d’écrans, le texte s’avère truffé de fautes.

Petit florilège…

« C’est pourquoi, ce sont la solution idéale en extérieur. Alors que les écrans LCD bien que de plus en plus grands, restent limité par leur tailles et leur cadre. »

« Bien que cela permet malgré tous des formes originale ce n’est pas comparable aux liberté offerte »

Est-ce que vous trouvez que cela donne une bonne image de la société ?

Rappelez-vous que même les fautes typographiques sont considérées comme des erreurs à part entière. 

faute noire et blanche
faute trois quart

 

Améliorer son orthographe à l’âge adulte : les actions quotidiennes à entreprendre

Progresser en français demande du temps. N’espérez pas devenir un as de l’orthographe et de la grammaire en un mois. Je compare souvent l’acquisition de nouvelles compétences à un championnat. Les plus grands sportifs n’obtiennent pas leur première médaille d’or en un claquement de doigts, de même que les joueurs d’échecs. Ils s’entraînent de longues années avant d’arriver en haut du podium. Assiduité et patience… Car écrire sans faire de fautes demande des efforts. Certes, vous n’avez pas l’intention de participer aux jeux olympiques, mais pourquoi ne pas tenter de prendre part à des concours de dictée ? Et qui sait, peut-être aurez-vous envie de succéder à Bruno Deweale, le champion du monde d’orthographe ?

Des dictées afin de progresser en orthographe

La dictée demeure le top 1 des actions à mener pour :

  • parfaire son français ;
  • se souvenir des règles de grammaire ;
  • augmenter son vocabulaire.

Pourtant, enfant, je les détestais, peut-être parce que j’obtenais souvent un zéro pointé. À l’époque, l’orthographe n’était pas mon fort (c’est fou comme on peut changer). Aujourd’hui, autres temps, autres mœurs, j’adore les dictées. Réellement. C’est même pour moi une source de détente (si, si vraiment !). Mes dimanches sont ainsi dédiés à la dictée. Et je peux vous dire que j’ai réellement progressé.

Vous avez mille et une manières de vous adonner à cette activité et ainsi de progresser en orthographe :

  • À l’ancienne, comme à l’école, mais cela vous rappellera peut-être de mauvais souvenirs. Vous devez demander à une personne de votre choix de vous lire un extrait d’un chapitre choisi au hasard. Evitez quand même le Kamasutra ou le dernier Astérix :). L’inconvénient : vous avez besoin d’une personne disponible pour lire la dictée.
  • Au moyen de livres de dictées avec version audio. Mon préféré, Le Manuel d’orthographe de Jean-Jacques Didier. Vous trouverez dans ce livre une sélection de 60 dictées classées par thèmes grammaticaux. Vous pourrez ainsi vous entraîner à la dictée en toute autonomie… sans avoir besoin de demander à votre conjoint(e) ou à vos enfants.
  • En vous déplaçant à des concours de dictées si vous vous prenez au jeu. De nombreuses villes en organisent. Il suffit de demander à votre mairie si elle en propose ou d’effectuer une recherche sur Internet. Vous pouvez même y emmener vos enfants, car les dictées concernent toutes les tranches d’âges. Les dictées commencent par les cadets (8-12 ans), puis les juniors (13-18 ans) pour terminer par les adultes. Après l’effort, le réconfort. Un goûter est souvent proposé. Ambiance assurée.

 

 

 

FOCUS

En parlant de dictée, connaissez-vous la plus dure au monde ?

Elle a été imaginée par Prosper Mérimée (1803-1870), en 1857, pour distraire la cour de Napoléon III, à la demande de sa femme Eugénie. Aucun des participants ne réussit le zéro faute.

On raconte que Napoléon III fit 75 fautes et son épouse 62, réussirez-vous mieux qu’Alexandre Dumas fils (24 fautes) ou que l’ambassadeur d’Autriche (3 fautes) ?

Des livres spécialisés en orthographe et grammaire afin de se perfectionner lorsque l’on est adulte

 

Lorsque l’on veut écrire et parler en bon français, l’on ne peut pas faire l’impasse sur des livres d’orthographe ou de grammaire. D’un format très souvent raisonnable et léger – mais pas toujours – ils peuvent se glisser dans un sac. Vous pouvez donc les emporter partout où vous vous trouvez : salle d’attente, gare, train, et même la plage (idéal si vous cherchez à vous faire remarquer). Vous n’aurez pas de problèmes de batterie ou de connexion si vous ne disposez pas de réseau ou d’une prise électrique. On n’y pense pas toujours ! Ces ouvrages demeurent une bonne alternative aux cours d’orthographe. Ils vous permettront d’écrire sans faute, ou presque.

Le livre, c’est la vie. Vous pouvez y écrire, y coller des post-its, surligner des paragraphes, et même y effectuer des exercices. Après, rien ne vous interdit de le scanner et de l’enregistrer en PDF pour le lire sur tablette. Mais si vous préférez lire sur ce dernier type de support, pensez toutefois à le charger avant de partir. Notez également que les bibliothèques où vous pouvez emprunter gratuitement un livre ne proposent pas encore ce type de format.

Vous trouverez en librairie ou sur Internet quantité de livres sur le sujet : orthographe, grammaire, ponctuation, syntaxe. Vous n’avez pas besoin d’y dépenser des fortunes. En effet, il existe de plus en plus de librairies spécialisées dans les livres d’occasion. Vous y dénicherez des ouvrages épuisés. Si vous ne voulez pas trop encombrer vos étagères, la bibliothèque est également une bonne alternative. En plus, l’emprunt d’ouvrages y est gratuit. En général, toutes les bibliothèques qui se respectent possèdent ce type de livres. Il m’est arrivé d’ailleurs d’en acheter après les avoir empruntés à la bibliothèque.

Si vous hésitez sur le choix des ouvrages à acheter, je vous en propose une toute petite sélection.

  •         Le must est sans aucun doute la collection Grevisse, de Maurice Grevisse. La référence historique en langue française utilisée par les enseignants et les étudiants. Dans la famille, il y a Le petit Grevisse, pour la grammaire, Le français correct, pour les difficultés de la langue. Je vous fais grâce pour commencer du Bon usage, un pavé de     1 750 pages ! Rien que ça, mais la bible de la langue française.
  •         Si vous souhaitez un livre plus léger pour commencer, vous avez des guides d’orthographe, comme le Bled orthographe.
  •         Si l’Académie française vous inspire, la collection « Dire, ne pas dire », vous ravira. En cinq volumes. Idéal pour apprendre chaque jour le bon usage de la langue française.
  •         Enfin, si vous souhaitez connaître les trucs et astuces de l’orthographe, je vous conseille la collection « Les dicos d’or » de Jean-Pierre Colignon et Bénédicte Gaillard : Orthographe, trucs et astuces ; l’orthographe, c’est logique.

Et les dictionnaires Larousse et Petit Robert ainsi que le Bescherelle, alors ?

J’avoue que pour ces derniers, je préfère les consulter en ligne, même si je possède un « vieux » Petit Robert. Mais si vous souhaitez compulser un vrai dictionnaire, il vaut mieux avoir une version datant de moins de cinq ans. De nouveaux mots entrent en effet régulièrement dans le dictionnaire.

livres d'orthographe

 

Des lectures afin d’éviter les fautes d’orthographe

 

Cela peut sembler évident, mais la lecture est un bon moyen d’améliorer son orthographe. À condition toutefois de lire lentement. Vous pourrez ainsi bien mémoriser les mots pour les réécrire correctement.

La lecture permet également d’enrichir son vocabulaire. Vous allez sûrement rencontrer au cours de votre lecture des mots dont vous ignorez le sens : fuligineux, immarcescible, coruscant… Connaissez-vous ces termes ? Non ? Hop, Le Petit Robert ou le Larousse pour vérifier le sens du mot. Ou alors votre smartphone si vous êtes du genre minimaliste ou que vous ne voulez pas vous encombrer d’un dictionnaire papier.

Avez-vous trouvé le sens de ces mots dans votre dico ? Certes, vous ne les rencontrerez pas tous les jours. Il vous sera même difficile de les placer dans une conversation, mais quel plaisir d’enrichir son vocabulaire !

On ne perd jamais son temps à ouvrir son Larousse ou son Petit Robert. Celui vous donnera le genre du mot (masculin ou féminin), ainsi que son pluriel et son origine.

Connaître le genre d’un mot est toujours utile. Parfois, le texte ne l’indique pas. Alors, un ou une éloge ? Un ou une alvéole ? Je vous laisse le soin de vérifier :0) vous serez peut-être surpris !

Ouvrir un dictionnaire est donc une bonne habitude. Celle-ci doit perdurer dans le temps. Elle deviendra ainsi un automatisme.

Vous n’aimez pas la lecture ? Oubliez pour l’instant les grands classiques : À la recherche du temps perdu de Proust ou Madame de Bovary de Flaubert. Préférez de petits ouvrages, faciles à lire et dont le thème vous convient. Si vous avez une passion : bricolage, décoration, couture… Vous trouverez sans doute de nombreux livres sur le sujet. Petit à petit, vous pourrez vous essayer à d’autres registres et, pourquoi pas, commencer à lire les auteurs classiques ou contemporains. Et qui sait, peut-être dénicherez-vous des fautes dans l’ouvrage. Même les meilleurs correcteurs oublient des fautes, ou appelons-les plutôt des coquilles :0)

Vous n’aimez vraiment pas la lecture et vous avez de réelles difficultés en français ? Vous pouvez choisir au hasard une page d’un livre ou, pourquoi pas, d’un dictionnaire… avant de vous endormir. C’est mieux que rien. Vous pouvez même augmenter votre nombre de pages chaque semaine (un petit challenge personnel). Qui sait ! Prendrez-vous peut-être du plaisir.

Lire, va donc vous permettre :

  • d’apprendre de nouveaux mots ;
  • d’améliorer votre français à l’écrit en mémorisant les phrases ;
  • de créer un automatisme afin d’apprécier la lecture ;
  • de parfaire votre culture générale.

En effet, plus vous lirez, plus vous apprendrez et plus vous surmonterez les difficultés de la langue française. Et peut-être vous prendrez-vous de passion pour un écrivain en particulier. Visiter des maisons d’écrivains est aussi un bon moyen d’apprendre et d’en connaître un peu plus sur un auteur… Vous allez ainsi accroître votre culture générale. Il existe un grand nombre de maisons d’illustres ouvertes au public. Avec la lecture, c’est aussi un bon moyen de se cultiver et de s’ouvrir à d’autres univers. Vous serez surpris par la vie de certains écrivains.

 

Des écrits afin de développer ses compétences orthographiques

Cela peut sembler étrange, mais pour progresser en orthographe à l’âge adulte, écrire régulièrement est une valeur sûre.

Écrire quotidiennement, c’est d’abord contracter un automatisme. L’habitude s’acquiert au fil du temps. Mais, allez-vous me dire, si j’écris, je vais faire des fautes. Oui, au début, mais à force d’exercer sa plume (en l’occurrence son clavier), vous allez aimer écrire. Et lorsque l’on s’enthousiasme, on tend à devenir meilleur(e).

Steve Jobs ne dit-il pas :

« Si vous n’aimez pas votre passion, vous échouerez ».

Alors, aimez passionnément la langue française, elle vous le rendra !

Pour commencer, chercher un mot dans un dictionnaire. Peu importe ce mot. Maintenant, vous allez essayer de lui trouver un synonyme.

J’ai fait le test, au hasard du Petit Robert : Foison.

La langue française s’avère très riche : abondance, profusion, quantité, multitude…

Maintenant, rédigez une phrase avec « foison ».

Pour ma part, j’ai toujours aimé faire courir ma plume. Lorsque je relis mes journaux intimes ou mes nouvelles, je peux vous dire que j’en frémis. Et je vois leur évolution. Au fur et à mesure du temps, mes écrits se sont améliorés, car j’ai pris goût à les perfectionner.

Alors, comment s’entraîner à écrire afin de devenir un champion d’orthographe ?

  tenir un journal intime ou un bullet journal. Je suis sûre que vous aurez de multiples idées, sans fautes, naturellement.

  participer à des concours de nouvelles. Et qui sait, vous pourrez vous prendre au jeu. Ces derniers demeurent un bon moyen de faire attention à son écriture et d’améliorer son orthographe.

  adhérer au NanoWrimo. Quoi ! Vous ne connaissez pas ce concours d’écriture ? C’est un vrai challenge. Il vous faudra écrire 50 000 mots en un mois. Je ne garantis toutefois pas le zéro faute :0)

Pour ne pas perdre la main, nous vous conseillons d’améliorer votre orthographe lors des vacances

Nous espérons avoir répondu dans cet article à votre question : comment améliorer son français à l’âge adulte. Les actions à entreprendre demeurent à la portée de tout le monde. Il n’y a pas d’âge pour commencer ni de honte à éprouver si on constate que l’on a des lacunes. La langue de Molière est une langue difficile et pleine de subtilités. Si progresser dans sa langue maternelle demande du temps et de la persévérance, elle exige peu de matériel hormis un ordinateur et une connexion internet. Pour les livres, si vous avez peu de moyens, il y a la bibliothèque ou les sites d’occasions, voire les boîtes à livres. Si vous éprouvez de l’ennui ou de la difficulté à effectuer un exercice, ne vous découragez pas. Passez et revenez-y à tête reposée. Vous constaterez de jour en jour vos progrès et avec de l’entraînement, vous serez incollable, ou presque, sur tous les pièges de la langue française. Si malgré tout ces actions vous semblent insurmontables, nous vous invitons à parcourir notre page à propos ! Vous serez surpris. Et nous espérons que cela vous permettra de ne pas vous décourager.

Vous pensez ne pas avoir le temps d’améliorer votre français

et vous avez des écrits à corriger ou à améliorer pour des raisons professionnelles ou personnelles ? Je peux vous aider.